top of page
Rechercher

Je mastique donc je perds du poids

Dernière mise à jour : 27 juil. 2022


Et si on prenait le temps de mastiquer ?

A l’heure où le temps devient une denrée rare, prendre le temps de mastiquer peut pourtant s’avérer salutaire. Les enfants sont un bon exemple : qui ne s’est pas impatienté au moins une fois en regardant son petit-bout trainer à table et s’amuser à triturer et mastiquer le moindre petit bout d’aliment ? ne seraient pas nos meilleurs éducateurs ?


Manger est fondamental pour survivre et mastiquer fondamental pour vivre en pleine santé.


A quoi sert la mastication ?


La mastication est la première étape de la digestion. Elle consiste à transformer les aliments que l’on met dans notre bouche en micronutriments dont le corps se servira pour son fonctionnement. Les protéines seront par exemple transformées en acides aminés dont le corps se servira pour fabriquer de nouvelles cellules constitutives de notre peau, cheveux…


La mastication est caractérisée par deux types d’action.

Une action dite mécanique grâce à nos dents qui permettent de déchiqueter, écraser les aliments. Souvent négligée la santé buccodentaire est pourtant une alliée de taille pour l’optimisation de la digestion. Exit les douleurs dentaires ou l’absence de dents, l’objectif étant d’optimiser la surface de mastication. Alors place à un suivi annuel chez le dentiste .


Une action dite chimique. La mastication va activer les glandes salivaires qui vont déverser ce précieux liquide qu’est la salive, puissant bactéricide. La salive contient des enzymes digestives comme l’amylase qui va commencer à découper telle des petits ciseaux les glucides en petits morceaux. La lipase quant à elle va informer les organes annexes comme le pancréas ou le foie, qu’il est temps de commencer à déverser les sucs digestifs.


Pourquoi bien mastiquer ?


Il faut imaginer le tube digestif comme un travail à la chaine où chaque étape à son importance : la bouche avec la mastication, l’estomac et ses enzymes digestives, les organes annexes tels que le foie, la vésicule biliaire et la pancréas et l’intestin qui va permettre l’absorption des nutriments.


Ce tube digestif est soumis à la règle du maillon faible. C’est l’étape la moins performante qui donnera la performance de l’ensemble. Si vous négligez l’étape de la mastication, les autres étapes ne pourront pas rattraper ce qui n’a pas été bien fait.


La mastication est la seule étape consciente du processus, le reste étant orchestré par le système nerveux parasympathique. Alors c’est le moment pour agir et rectifier des années de mauvaises habitudes aux conséquences multiples: lourdeurs d’estomac, ballonnements, prise de poids, fatigue, intolérance alimentaire et inflammation systémique à l’origine de nombreuses maladies.


Mon expérience


Avant de commencer mes études de naturopathie, je n'avais conscience de l'importance de cette mastication. La course contre la montre pour équilibrer au mieux vie professionnelle et familiale a orienté mes priorités vers d'autres choix. Par ailleurs, j'avais l'impression qu'en ne mâchant qu'à moitié mes aliments, le travail de digestion serait plus long donc moins de sensation de faim. J'avais tout faux et j'ai réalisé à quel point j'avais conditionné toute seule mon esprit par des croyances très limitantes qui ont impacté ma santé puisque sujette pendant des années à une fatigue et des douleurs chroniques accompagnés de ballonnements.


Comment bien mastiquer?


On active tous les sens en prenant le temps de s’asseoir pour manger : on observe son assiette colorée, on sent les bonnes odeurs, on imagine qu’on va se régaler. Le fait d’activer les sens va permettre de libérer la salive dans la bouche.


Ensuite commence la mastication qui va stimuler les glandes salivaires. On mastique les aliments jusqu’à ce qu’ils soient réduit en bouillie de bébé. Inutile de compter, l’objectif étant de liquéfier tous les aliments pour que les enzymes puissent commencer leur travail de découpage.


Si cela vous parait difficile, vous pouvez poser vos couverts entre deux bouchées pour prendre un peu plus le temps. Au-delà de ce réapprentissage, vous allez prendre du goût des aliment avec donc plus de plaisir gustatif à la clé.


Au bout de 20 mn de mastication, les hormones de satiété dont la leptine arrivent jusqu’à l’hypothalamus et commandent le cerveau d’arrêter de manger, un sacré coup de pouce lorsqu’on souhaite perdre du poids puisque cela se fait naturellement. Plus besoin de coupe-faim !


La mastication est l’étape déterminante du processus digestif sur lequel nous pouvons avoir la main! Alors pratiquez, mastiquez pour optimiser votre santé.





11 vues0 commentaire
bottom of page